Le Canada adopte la Loi sur la pêche la plus progressiste à ce jour, exigeant la reconstitution des populations de poissons

Toutes Les Nouvelles
Kim Elmslie, directrice de la campagne d'Oceana Canada, et Fin Donnelly, député. (Photo par Oceana Canada)

Le mois dernier, unLoi sur les pêchesest devenue loi afin de préparer le terrain pour le rétablissement de l’abondance du poisson dans les océans du Canada.

Pour la première fois depuis sa création en 1868, des plans de rétablissement sont maintenant nécessaires pour les populations de poissons épuisées. La loi met également fin à l'importation et à l'exportation d'ailerons de requin en Canada .

Ces changements, entre autres, libèrent un énorme potentiel de renouvellement de la santé des océans.



«Aujourd'hui est un grand jour pour nos océans. La Loi sur les pêches révisée a le potentiel d'être l'une des choses les plus transformatrices qui se soient produites pour nos océans depuis de nombreuses années. dit Josh Laughren, directeur général d'Oceana Canada. «Nous remercions le ministre des Pêches Wilkinson et l'ancien ministre des Pêches Dominic LeBlanc d'avoir accordé la priorité au rétablissement des populations de poissons. La loi jette désormais une base solide pour soutenir la santé des océans pour les générations à venir.

CHECK-OUT: Le deuxième plus grand récif corallien du monde vient d'être retiré de la liste des espèces en voie de disparition

Partout dans le monde, le catalyseur du rétablissement des pêcheries - et les avantages sociaux, culturels et économiques qui en découlent - a été une obligation juridiquement contraignante pour reconstituer les populations de poissons et les empêcher de s'épuiser.

Au Canada, seulement 34% des populations de poissons sont en bonne santé, tandis que plus de 13% sont gravement épuisées. Sur 26 stocks gravement épuisés, seuls cinq ont des plans de reconstitution. Les nouvelles dispositions de la loi devraient changer cela, en exigeant que des plans de reconstitution soient créés pour toutes les populations de poissons dans la zone critique, dans le but de les rétablir à des niveaux durables.

«La reconstitution des populations de poissons peut augmenter les revenus et les emplois dans les communautés côtières. Les États-Unis disposent de certaines des lois les plus strictes et les plus efficaces au monde qui prescrivent la reconstitution des pêcheries. Il a réussi à reconstituer un total de 45 stocks de poissons, ce qui s'est traduit par des écosystèmes plus résilients et de plus grandes opportunités économiques pour l'industrie de la pêche », déclare Laughren.

PLUS: 633 plongeurs viennent d'établir le record du monde du plus grand nettoyage des océans après avoir collecté 1600 livres de déchets

La loi interdit également l'importation et l'exportation d'ailerons de requin au Canada. Les nageoires provenant de 73 millions de requins se retrouvent chaque année dans le commerce mondial des ailerons de requin, y compris de nombreuses espèces en voie de disparition. Le Canada est le plus gros importateur d'ailerons de requin en dehors de l'Asie.

«Des milliards de personnes dans le monde dépendent de nos océans pour leur nourriture et leurs moyens de subsistance. En reconstruisant ses pêcheries, le Canada aide à ouvrir la voie vers des océans plus sains, plus durables et plus résilients », a déclaré Michael Bloomberg, envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l'action climatique.

Photo par Carlos Suarez / Oceana Canada

«C'est une énorme victoire pour les requins et pour les nombreux Canadiens, groupes de défense et politiciens qui se sont unis pour défendre l'interdiction de cette pratique cruelle», a déclaré Kim Elmslie, directrice de la campagne d'Oceana Canada. «Nous saluons les efforts de tout le monde, y compris le sénateur Michael MacDonald et le député Fin Donnelly qui ont lancé et défendu le projet de loi d’initiative parlementaire appelant à une interdiction.»

REGARDEZ: Le test Adidas visant à vendre des chaussures en plastique océanique a été un tel succès qu'ils vont encore plus loin

Les amendements de la loi respectent également les droits des peuples autochtones et reconnaissent les connaissances autochtones; incorporer des pratiques modernes de gestion des pêches, telles que les approches de précaution et fondées sur les écosystèmes; restaurer d'importantes mesures de protection de l'habitat; et présentent un objectif clair de gestion et de contrôle des pêcheries.

Oceana Canada a travaillé en étroite collaboration avec Pêches et Océans Canada, les Premières Nations, des groupes de défense des droits, des pêcheurs et d'autres pour concrétiser les changements à la Loi et continuera de plaider en faveur du rétablissement des pêches au Canada.

Il n’est pas difficile pour la mer de partager la bonne nouvelle avec vos amis…