Un père licencié pour avoir assisté à la naissance de son fils est inondé de soutien et d'offres d'emploi

Toutes Les Nouvelles

lamar-et-lindsay-austin-gofundme

Lorsque Lamar Austin a été contraint de choisir entre un week-end de travail à son nouvel emploi ou la naissance de son fils Cainan, il a pris la décision évidente - mais son employeur ne l'a pas vu de cette façon.

Lamar travaillait à temps partiel pendant une période d'essai de 90 jours en tant qu'agent de sécurité aux services de protection de Salerno lorsque sa femme est entrée en travail vendredi soir dernier. Bien qu'il ait envoyé un texto à son patron expliquant la situation, il a reçu une réponse disant: «Vous me forcez la main, si vous n'êtes pas au travail à 8 heures demain, nous allons vous licencier.»



À 1 h du matin le jour du Nouvel An, après que leur fils soit devenu le premier bébé de 2017 né dans le New Hampshire, il a reçu un autre SMS disant qu'il était «congédié».

EN RELATION: Le gérant du magasin offre un emploi à un voleur qui tente de nourrir ses enfants

Lorsque l’histoire de Lamar a été publiée dans le journal local, elle a été vue par l’ancienne membre du conseil municipal et défenseure des congés familiaux payés Sara Persechino, qui a créé un GoFundMe campagne pour soulager le stress financier de la famille jusqu'à ce que Lamar trouve un autre emploi.

«Personne ne devrait avoir à choisir entre sa famille et son travail», dit Sara. «Accueillir un nouveau bébé dans une famille devrait être un moment joyeux.»

Depuis sa création il y a deux jours, 100 personnes ont donné plus de 2 000 $ à la campagne. Plus important encore, 3 employeurs locaux différents ont contacté Lamar avec des offres d'emploi, ainsi qu'un apprentissage du directeur commercial local de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité et du syndicat AFL-CIO.

Bien que la société se soit plainte d'inexactitudes dans les médias et qu'il y ait «deux côtés à chaque histoire», elle a refusé de commenter et n'a donné aucun détail sur sa version de l'histoire.

Transmettez la positivité: cliquez pour partager