KENYA: les habitants des bidonvilles bénéficieront du Fonds des Nations Unies pour le logement

Toutes Les Nouvelles

Des millions de personnes vivant dans des bidonvilles à travers le monde devraient bénéficier du fonds pour le logement en faveur des pauvres mis en place par ONU-Habitat et ses partenaires, a déclaré vendredi un haut responsable de l'ONU.

«C'est une percée historique; maintenant, nous allons surmonter le retard dans la mise en place de systèmes de crédit pour les habitants des bidonvilles et leur fournir un meilleur logement '', a déclaré Anna Tibaijuka, directrice exécutive d'ONU-Habitat à Nairobi, alors que la 21e session du Conseil d'administration d'ONU-Habitat se rapprochait Fermer.

Tibaijuka a déclaré que le projet de logement en faveur des pauvres serait mis en œuvre à titre expérimental en commençant par le Kenya.



«Différents pays devraient bénéficier de ce fonds en commençant par le Kenya, mais d'abord à titre expérimental. [Ils] passeront ensuite en Amérique latine et en Asie », a-t-elle ajouté.

Le Kenya est le premier bénéficiaire car de grands projets y ont été lancés par ONU-Habitat, comme le programme d'amélioration des bidonvilles lancé en collaboration avec le gouvernement. 'Nous maintiendrons l'équilibre géographique et traiterons tous les pays sur un pied d'égalité', a déclaré Tibaijuka.

Le fonds renouvelable en faveur des pauvres, proposé à Stockholm en 1972, a mis 36 ans à se concrétiser, a déclaré Tibaijuka.

Le Conseil se réunit tous les deux ans pour examiner le travail d'ONU-Habitat et ses relations avec ses partenaires. Il est composé de 58 États membres. Il s’agit d’un forum de haut niveau des gouvernements au niveau ministériel, au cours duquel sont établis les orientations politiques et le budget de l’organisation.

Il est parvenu à un consensus sur la plupart des 10 résolutions en cours de débat, a déclaré Kumari Selja, la nouvelle présidente élue du Conseil d'administration et ministre d'État du Logement et de la pauvreté urbaine, Inde.

Selja a qualifié le financement du logement en faveur des pauvres de la résolution clé, affirmant que le manque ou une mauvaise planification de la croissance urbaine était le plus grand échec du monde.

«Le monde n'a pas prévu pour les pauvres et cela a grandement contribué à la croissance rapide et à la propagation des bidonvilles», a déclaré Selja. (Service de presse IRIN)