Le gourou de la musique rap Russell Simmons veut que le mauvais langage soit nettoyé

Toutes Les Nouvelles

Russell SimmonsAl Sharpton et d'autres activistes noirs sont en colère contre l'entrepreneur superstar du hip-hop Russell Simmons pour s'être engagé à lancer un nouveau dialogue autour d'un langage offensant dans les paroles du rap et du hip-hop.

En bref, Simmons dit que trois mots ne devraient jamais être joués dans les chansons sur les ondes. «Si vous voulez ces mots, allez les acheter.» Il peut y avoir des «versions propres» à vendre, dont les mots sont également supprimés.

La BBC et d'autres diffuseurs ont qualifié à tort son idée de politique d '«interdiction» de trois mots (le mot N, le mot B et le mot H, dont certains ont été prononcés par Don Imus sur les ondes publiques en décrivant un groupe de femmes innocentes. les athlètes).



Simmons, et son réseau d'action Hip-Hop Summit, disent: «Nous ne voulons jamais censurer les artistes. Nous devons protéger leur liberté d'expression. » Parce que c’est le travail des poètes d’exposer les problèmes de notre monde, «nous voulons que leur message soit plus accessible, qu’il soit diffusé d’une manière que les gens peuvent digérer et comprendre.»

Il a déclaré qu’à la suite de l’indignation du public, «c’est un bon compromis de supprimer ces mots de l’air.»

«Il doit y avoir une responsabilité d'entreprise. Les industries de la diffusion et de l'enregistrement peuvent montrer la responsabilité des entreprises comme une solution simple à un problème. … Si les rappeurs (au niveau de l'entreprise) font cela, peut-être que le reste du monde les suivra. (Plus d'informations sur l'annonce d'hier à AP )

Le Sommet Hip-Hop Site Web d'Action Network a d'autres nouvelles du hip-hop, y compris la conclusion réussie de la tournée d'autonomisation financière 2007 pour les jeunes intitulée «Get Your Money Right», qui était présenté sur GNN-i en janvier lors de son lancement.